Section des Langues

Devenir un interprète indépendant

Le Programme de développement du fichier officiel des traducteurs et interprètes indépendants de l'Organisation des États Américains (OEA) identifie des interprètes et traducteurs compétents dans divers pays de la région pour les inscrire sur la liste regroupant les professionnels indépendants de la Section des langues du Département de gestion des conférences et réunions. Ces professionnels sont ensuite engagés à l'occasion des conférences et réunions organisées par l'OEA en dehors de son siège.

Le programme est réalisé en collaboration avec les gouvernements des États membres concernés par l'intermédiaire de leurs ministères des affaires étrangères, qui se chargent de la logistique durant l'administration des examens. La Section des langues du Département de gestion des conférences et réunions revoit les curriculum vitae des candidats et invite ceux qui réunissent les conditions requises à subir un examen d'interprétation. Ensuite, elle corrige les examens et informe les candidats des résultats. Le directeur du Département de gestion des conférences et réunions de l'OEA transmet au ministère des affaires étrangères une liste des professionnels admis à l'examen ainsi que leurs coordonnées.

Attention : cette procédure ne constitue aucunement une offre d'embauche.

Conditions requises

• Maîtriser au moins une des quatre langues officielles de l'OEA (espagnol, anglais, français et portugais) comme langue A* et au moins une des trois autres comme langue B.

• Posséder une expérience professionnelle d'au moins cinq années en tant qu'interprète de conférences internationales.

• Être titulaire d'un diplôme universitaire ou certificat professionnel d'interprétation, de langues ou discipline similaire.

Procédure
Tous les candidats sont tenus de renseigner le formulaire ci-joint et de le transmettre à scarvalho@oas.org.  

Tous les dossiers de candidature seront examinés par l'OEA à titre de présélection. Les candidats sélectionnés recevront un avis les informant du lieu et de la date de l'examen.


* Langues actives

• A : C'est la langue maternelle d'un interprète (ou toute autre langue parlée aussi couramment qu'une langue maternelle), vers laquelle l'interprète travaille à partir des autres langues, généralement dans les deux modes d'interprétation (consécutive et simultanée).

• B : C'est une langue que maîtrise parfaitement l'interprète sans qu'elle constitue pour autant sa langue maternelle. L'interprète travaille vers cette langue à partir de ses autres langues. Toutefois, certains interprètes travaillent vers leur langue B exclusivement en mode soit consécutif soit simultané.

Langues passives
• C : Les langues de départ que l'interprète comprend parfaitement.